A venir

Céline Cornillat

Directrice Communication – CHU Dijon Bourgogne

celine.cornillat@chu-dijon.fr

PRO

POSTE OCCUPÉ

Directrice Communication, Affaires Culturelles et Patrimoniales

SECTEUR

CHU Dijon Bourgogne

COMPÉTENCES

Chef de Projet, Communication Institutionnelle, Evènementiel, Rédactionnel, Relations Presse, Communication Santé, Communication de Crise

PERSO

SI J’ÉTAIS UNE OEUVRE D’ART

Rythme 1 de Delaunay, pour l’énergie, la joie et la tornade créative qu’elle dégage

SI J’ÉTAIS UN ANIMAL

Un caméléon…il s’adapte, il observe à 360° et il est sympathique !

MA CAMPAGNE DE PUB PRÉFÉRÉE

La pub Peugeot pour la 206 avec le sculpteur indien (ou l’art de faire avec les moyens du bord…avec un peu de créativité !)

MA DEVISE PRÉFÉRÉE

Enjoy life today. Yesterday is gone and tomorow may never come…

UNE ANECDOTE

Pré-destinée à la com, j’ai lancé anonymement le journal « Pirate » de mon lycée en 1998…un feuillet de 4 pages imprimé en douce le week-end en plusieurs exemplaires à la maison.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?
Je suis un pur produit de la communication généraliste. Diplomée de l’ISTC Lille, que j’avais intégré après un BAC L et un premier parcours universitaire en Médiation Culturelle et Communication. Une voie toute tracée… après plusieurs expériences au sein de services communication d’usines (SNECMA, GLAVERBEL..) de 14 à 18 ans. C’est là qu’est née ma passion pour la communication interne, que j’appréhendais déjà comme un outil de motivation et de cohésion.
Désireuse d’étendre mes connaissances et compétences, j’ai ensuite, durant mes études, touché à de nombreuses fonctions en agence ou chez l’annonceur (graphisme, journalisme d’entreprise, événementiel…) avant d’intégrer durant 3 ans une agence de communication presse, en Charentes Maritimes, où j’étais notamment en charge de toute la stratégie de relations presse de CULTURA .

Bond géographique en 2007 : le CHU Dijon Bourgogne décide d’identifier pour la première fois la fonction communication en recrutant un chargé de com’ : j’y ai vu là une des plus belles opportunités qu’un communicant généraliste tel que moi pourrait trouver ! Tout était à construire ! Pari réussi : me voilà 10 après ce recrutement, entourée d’une petite équipe impliquée, motivée et passionnée, qui, aux côtés de tous les professionnels du CHU, s’engage chaque jour au bénéfice de nos patients, au sein de l’un des plus beaux établissements hospitaliers du territoire.

Un service com’ à l’hôpital : beaucoup se demandent pourquoi ?
La communication hospitalière est née de la rencontre entre une institution hospitalo-universitaire et une société très concernée par les questions de santé. Les premiers services communication en CHU datent des années 70 figurez-vous (mobiliser en interne, tisser des liens avec les différents publics..). Devenue un enjeu stratégique du management hospitalier au cours des dernières décennies, la communication hospitalière a peu à peu permis de répondre aux exigences du public en termes d’information liée à la santé, dont il est devenu acteur.

Alors la com’ dans un CHU, c’est quoi finalement ?
Le CHU Dijon Bourgogne est le 1er employeur de la région, avec plus de 7.000 professionnels ! Difficile alors d’imaginer une si grosse structure sans service communication ! Lors de mon arrivée en 2007, seule face à une page blanche, j’ai donc mené un premier audit destiné à évaluer la cohérence, la régularité et l’efficacité des processus de gestion de l’information au CHU, puis entamé le développement de cette fonction nouvelle, au moyen d’une stratégie de communication intégrée pour la première fois au Projet d’Etablissement. Elle a peu à peu permis le lancement de nombreux outils et actions à destination de tous les publics. Dernier en date : un journal télévisé interne accessible sur nos médias sociaux !
• Les compétences doivent donc être diverses…
Mon objectif : « Développer l’attractivité de notre établissement auprès des patients mais également des professionnels, au moyen d’une communication dynamique et vraie ! »
Communication interne, communication externe, communication de crise, conseil et soutien auprès des différents services, événementiel, relations presse, community management, action culturelle, patrimoine, aménagement des espaces d’attente, signalétique, attractivité & marketing, mécénat et crowdfunding, révolution digitale… La communication hospitalière suppose, vous l’avez compris, des compétences spécifiques très diverses. Je manage aujourd’hui une équipe de 6 professionnels fonctionnant comme une « agence intégrée » au service de toutes les équipes (médicales, soignantes, techniques, administratives, etc.) mais aussi de divers interlocuteurs externes (grand public, journalistes, professionnels libéraux, prestataires, usagers…). Nous accompagnons tous les grands projets. Notre activité couvre ainsi un panel de missions des plus larges permettant d’englober l’ensemble des champs de la communication, de manière aussi fraîche et pétillante que possible ! Au quotidien, il s’agit d’un enjeu de taille tant l’hôpital lui-même est une organisation complexe, aux facettes multiples et en évolution permanente : la santé reste une préoccupation majeure de tous nos concitoyens.
« La Direction de la communication du CHU en 2017, c’est en somme une belle diversité ! »
Il est à noter que la direction de la com au CHU fonctionne grâce à de nombreux partenariats : sponsoring, mécénat, subventions, appels à projets et publicités sont nos ressources principales pour permettre le bon fonctionnement du service (financement journal interne, journal télévisé, livrets d’accueil, événements, actions culturelles…). A cela s’ajoutent nos liens étroits avec le groupe LES ARCADES, l’IUT de Dijon et l’accueil de nombreux stagiaires qui nous permettent de mieux faire face à l’activité.
• Les qualités pour réussir ces différents challenges ?
Réactivité, disponibilité, adaptabilité, dynamisme, polyvalence et transparence guident ainsi notre quotidien, sans cesse bousculé par tout type de sollicitations !

Pourquoi as-tu adhéré à Cerclecom ?
Le contexte sociétal, économique, politique, législatif … impacte fortement sur l’exercice de nos métiers de communicants. De même, les nouvelles technologies ont révolutionné bon nombre de nos pratiques et nos formations initiales (2000 à 2004 pour ce qui me concerne !) correspondent de moins en moins au métier tel que nous le connaissons désormais. Le partage et l’échange d’expériences m’apparaissent aujourd’hui indispensables, et c’est en cela que les réseaux sont importants : on alimente sa réflexion, on perçoit différemment les situations… Je vois CERCLECOM comme une ressource, en plus de la « pause conviviale » nécessaire entre « professionnels de l’urgence » que nous sommes !

La Mensuelle que tu as aimé et moins aimé et pourquoi ? (ndlr :bon là, Céline tu bottes en touche).
Certes, j’ai soufflé en ce mois de mai les 10 bougies qui ont marqué ma présence au CHU, mais j’ai aussi fêté ma première année d’adhésion à CERCLECOM ! J’ai donc peu de recul mais une réelle envie de continuer l’aventure avec vous ! Les mensuelles sont un moment privilégié, où les thématiques très diverses permettent de toucher chacun d’entre nous, de découvrir, d’apprendre ou se perfectionner, d’échanger, de partager… Mais le meilleur reste à venir, la mensuelle de rentrée 2017 que nous vous concoctons au CHU sera une pépite ! 
 La Festive ou la Mensuelle la plus folle pour toi serait ?
Je n’en ai connu que 2 ! Je dirais donc sans hésitation la Festive de juin 2016, puisque la remise des Trophées de janvier 2017 était un poil plus sérieuse  !
Ça sentait bon le retour de l’été (même si le vent n’a pas permis le décollage de la montgolfière !), le lieu était original, l’organisation sans faille, l’ambiance légère… Bref, nos membres du CA rivalisent d’ingéniosité pour nous surprendre toujours plus encore ! Plus que quelques jours avant la prochaine ! Le suspense est de taille… (ndlr : là c’est mieux, Céline ! toujours bien Céline de cirer les pompes des membres du C.A ).